Etanchéité à l’air

Etanchéité à l’air2019-03-07T15:45:57+01:00

Départements: 04, 05, 06, 13, 83, 84

Pourquoi construire une enveloppe du bâti étanche à l’air ?

Une paroi perméable à l’air dans un bâtiment.

Est synonyme d’inconfort thermique (ponts thermiques = déperditions calorifiques, courants d’air, difficulté à chauffer, phénomène de paroi froide). Les fuites et infiltrations d’air sont aussi pénalisantes en termes.

  • Confort acoustique (diminution de l’isolement par rapport aux bruits extérieurs).
  • Qualité de l’air intérieur (pénétration de la pollution extérieure, de poussières, de moisissures).
  • Consommation d’énergie (jusqu’à 20% de la consommation).
  • Conservation du bâti. Les défauts d’étanchéité de l’enveloppe peuvent aussi devenir sources de condensation pouvant générer des croissances fongiques responsables de la dégradation du bâti.

En construction neuve ou en rénovation,

Il est par conséquent primordial de concevoir un habitat avec une étanchéité à l’air de qualité. Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air du bâti. C’est limiter les flux d’air parasites et être capable d’assurer l’efficacité des systèmes de ventilation et de gestion de l’air assurant la qualité de l’air intérieur.

Pour atteindre une bonne performance d’étanchéité à l’air. Il faut maîtriser les flux et infiltrations d’air parasites sur l’ensemble des parois du bâtiment. En effet, l’étanchéité à l’air concerne l’ensemble des parois de l’habitat, qu’il s’agisse des murs ou de la toiture. Au niveau des jonctions des parois entre elles, de la jonction des menuiseries d’ouvertures présentes sur ces parois et enfin de tout élément traversant l’enveloppe extérieure du bâti (gaines et réseaux, conduit de fumée, etc.).

Comment améliorer l’étanchéité à l’air hors travaux d’isolation ?

Si vous ne prévoyez pas de revoir l’isolation des parois de votre logement, vous pouvez tout de même améliorer votre confort et vos dépenses en énergie de chauffage en traquant partout les points faibles où pénètre l’air.

Voici de façon non exhaustive, une liste de points sur lesquels vous devez être vigilants.

  • Les liaisons des parois avec les menuiseries extérieures (fenêtres et portes donnant sur l’extérieur). Hors remplacement des menuiseries, prévoir joints de calfeutrage, mousses résiliantes, mastic acrylique selon l’importance de l’infiltration.
  • Les coffres de volets roulants et leurs systèmes de manœuvres. Isoler si besoin et assurer l’étanchéité au pourtour des coffres par un joint mastic acrylique.
  • Les seuils de portes extérieures et portes fenêtres. Seuil de porte étanche, isolation extérieure du soubassement, joint brosse, etc.
  • Le tableau d’alimentation électrique. S’il est positionné côté ambiance chauffée, l’étanchéité à l’air n’a besoin d’être assurée qu’à l’arrivée du réseau principal d’alimentation. Dans le cas contraire, toute traversée de paroi par une gaine devra être étanchée. Reconstitution de la membrane d’étanchéité à l’air par l’ajout d’un morceau complémentaire parfaitement étanché à son tour si l’ouverture dans la membrane est large. Sinon, tous systèmes dédiés tels œillets, tout adhésif permettant d’assurer une liaison efficace et durable, selon la grosseur des gaines.
  • Les trappes d’accès au comble ou aux gaines techniques. Trappes intégrant déjà un système d’étanchéité à l’air lors d’une 1ère mise en œuvre ou remplacement, sinon, joint adapté.
  • Les pieds des parements intérieurs. Il existe parfois des fuites d’air sous les plinthes, elles laissent alors apparaître des traces noires sur les parements. Il faut les calfeutrer selon l’importante de l’entrée d’air avec de la bande de calfeutrement, du mastic acrylique…
  • Les prises et interrupteurs. Installer des boîtiers étanches.
  • Les conduits de fumée. Utiliser les dispositifs spécifiques en toiture, en plafond et en mur.
  • Les spots encastrés sur plafond donnant sur un comble perdu. Poser des boîtiers étanches pour l’alimentation et choisissez des modèles proposant des joints d’étanchéité à l’air.

Et d’une manière générale, toute traversée de l’enveloppe extérieure par des gaines et tuyaux :

  • Réseaux divers d’alimentation du bâtiment. Eau, gaz, électricité, etc, en façade et sur toute paroi chauffée donnant sur un local non chauffé,
  • Sorties de buse de chaudière, sortie de hotte en façade ou conduit de fumée. Veillez à assurer l’étanchéité à l’air à la jonction avec la façade, choisissez des systèmes spécialement conçus.
  • Arrivée d’air pour cheminée ou autre système de chauffage à combustion. Elle doit être reliée de façon étanche à l’appareil, lui-même étanche,
  • Évacuation de sèche-linge en façade. Choisissez de préférence des modèles à condensation pour éviter de percer les façades, sinon posez des sorties d’air à volets mobiles.

Pour un résultat optimal à l’étanchéité à l’air, il faut une isolation thermique performante. Divers isolants vous sont proposés (isolant Bio-Sourcé végétal ou animal, laine minérale etc.).

Maison ossature Bois.04

Étanchéité à l’aire dans un complexe de 3 habitions en ossature bois (04), plafonds et murs, avec une isolation projetée en Ouate de cellulose humide.

Maison construction en parpaing creux.04

Étanchéité à l’air par enduit sur murs donnant sur l’extérieur et par membrane pare vapeur sous les fermettes, collée et scotchée sur les murs périphériques.04

Maison construction brique 27cm.04

Étanchéité à l’air en plafond par membrane pare vapeur (Delta reflex), collée et scotchée sur les murs périphériques, dans une habitation (04) en brique de 27 cm, avec ventilation mécanique double flux.